Tchad: l’opposant Succès Masra réagit à la démission du vice-président de son parti

AFP - ISSOUF SANOGO

Au Tchad, le président du parti Les Transformateurs a choisi les réseaux sociaux pour réagir suite à la démission de Moustapha Masri, vice-président de ce parti de l’opposition. Succès Masra a consacré deux pages pour répondre à son ancien compagnon, dont le départ est une bonne affaire pour le pouvoir.

Avec notre envoyé spécial au Tchad, Yves-Laurent Goma

Dans sa publication, Succès Masra a volontairement choisi de ne pas attaquer frontalement celui qu’il désigne encore comme « mon frère ». Il rappelle d’ailleurs que les deux ont toujours été comme « Thomas et Blaise » en référence à Sankara et à Compaoré.

Moustapha Masri dit avoir démissionné parce que la lutte des Transformateurs « a été dévoyée et détournée de ses valeurs fondamentales » à savoir la non-violence. Succès Masra réplique que « les Transformateurs n’ont pas encore décidé d’avoir recours à la lutte armée » et que « si un jour, on devait le faire, moi en tant que premier porte-parole, je l’annoncerais au monde », a-t-il averti.

Le patron des Transformateurs reconnaît que son binôme subissait des pressions depuis plusieurs années. « Ces pressions venaient de toute part. Tu as tenu, mais tu es arrivé au bout de ce que tu peux humainement supporter », concède-t-il.

« La manœuvre vise à fragiliser et à isoler l’opposant Succès Masra, soutient l’analyste Evariste Ngarlem Toldé. Un coup dur pour les Transformateurs, son départ va laisser des traces. C’est un gros poisson, une belle prise pour le pouvoir », ajoute-t-il.


Lire la suite sur RFI