Tchad: le siège du parti des Transformateurs encerclé par des forces de l'ordre

Le climat politique est tendu depuis le début de la semaine au Tchad où le dialogue national dit inclusif provoque polémiques et claquements de portes. Jeudi, des dizaines de militants du parti les Transformateurs, de Succès Masra, ont été arrêtés alors qu'ils tentaient de mobiliser pour une manifestation prévue demain. Et ce vendredi matin, les forces de l'ordre ont encerclé le siège du parti.

Avec notre correspondant à Ndjamena, Madjiasra Nako

Les ruelles qui permettent d’accéder au siège des Transformateurs sont bouclées jusqu'à présent. Les soldats qui bloquent les accès ont posés cet après-midi des cadenas sur le portail et plus loin, deux tentes ont été installées. Signe que les forces de l'ordre ont décidé de camper pour un moment.

Le calme est revenu dans le secteur mais l'accès aux rues menant à la clinique et l’hôtel situés aux alentours sont interdits. Des soldats ont été postés au dessus de l’hôtel de quatre étages qui surplombe le siège des Transformateurs.

Ce vendredi matin, des affrontements ont opposé la police et les militants des Transformateurs qui essayaient de rallier le siège. Il y a eu des courses-poursuites, des tirs de grenades lacrymogènes et quelques interpellations. Le porte-parole de la police dit ne pas disposer du nombre de personnes interpellées. En fin de matinée, l’air était irrespirable dans le secteur à cause des effets des grenades lacrymogènes.

Le parti suspend les négociations en vue de sa participation au dialogue

Malgré les appels à l’apaisement venant de plusieurs entités dont le médiateur qatarien, le président de la commission nationale des droits de l’homme, les forces de l’ordre semblent décidés à user les opposants retranchés à l’intérieur du bâtiment.


Lire la suite sur RFI