Le Tchad retire 600 soldats de la force du G5 Sahel

·1 min de lecture
L'armée tchadienne est considérée par les experts comme l'une des meilleures de la région.
L'armée tchadienne est considérée par les experts comme l'une des meilleures de la région.

Le Tchad a annoncé samedi avoir divisé par deux ses effectifs déployés en février dernier au sein de la force antidjihadiste du G5 Sahel dans la zone dite « des trois frontières », aux confins du Mali, du Niger et du Burkina Faso. « Il s?agit d?un redéploiement stratégique pour s?adapter au mieux à l?organisation des terroristes », a affirmé à l?Agence France-Presse Abderaman Koulamallah, porte-parole du gouvernement.

Un contingent de 1 200 soldats tchadiens avait été déployé dans cette zone pour lutter contre les groupes djihadistes, dans le cadre de la force multinationale du G5 Sahel, groupe de cinq pays sahéliens ? Tchad, Mali, Mauritanie, Niger et Burkina Faso ? qui s?efforcent depuis 2017 de coopérer dans cette lutte.

La zone des trois frontières est, avec le centre du Mali, la plus touchée par les attaques djihadistes. Les morts, civils comme militaires, s?y comptent par milliers. Les groupes djihadistes y sont notamment affiliés à Al-Qaïda ou à l?État islamique au grand Sahara (EIGS). La dernière attaque samedi contre un village de cette zone au Niger a fait une dizaine de morts parmi des civils. Lundi, une autre attaque avait fait 37 morts.

À LIRE AUSSILaurent Touchard : « Laissons les Africains définir leur doctrine militaire ! »

Les « trois frontières », foyer de crise multiforme

Dans la zone des trois frontières, la présence djihadiste s?est greffée sur des tensions qui existent de longue date entre communautés, dont certaines se sont constituées en [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles