Tchad: des négociations toujours infructueuses en marge du dialogue national

Au Tchad, les travaux du dialogue national inclusif ont repris, ce samedi 3 septembre, après une suspension de trois jours afin de négocier avec les partis politiques et les organisations de la société civile qui ont opté pour le boycott. À la reprise des travaux, le présidium a constaté que les efforts n’ont pas abouti, alors que les forces de l’ordre encerclent toujours le siège du parti d’opposition, Les Transformateurs. Ce dernier ne participe pas aux assises.

Après la reprise des travaux du forum, ce samedi matin, le président du présidium, Gali Ngoté Gata a admis que les trois jours de suspension n’ont pas permis de convaincre la frange de récalcitrants de réintégrer le dialogue.

Les dignitaires religieux et les anciens qui siègent au comité ad-hoc de la médiation ont également refusé d'être partie prenante du dialogue. Le présidium a pris acte de leur décision tout en leur demandant de poursuivre leurs efforts.

Par ailleurs, le projet d’un agenda sur le déroulement du forum jusqu'à son terme, prévu le lundi 5 octobre, a été distribué aux participants. Il devrait être examiné, lundi, en plénière.

Pendant ce temps, le siège du parti Les Transformateurs reste encerclé par les forces de l’ordre. Quelques militants ont cependant tenté de se rapprocher du siège du parti de Succes Masra. Ils ont été repoussés par des tirs de grenades lacrymogènes.

►À lire aussi : Tchad : le siège du parti des Transformateurs encerclé par des forces de l'ordre


Lire la suite sur RFI