Tchad : Manifestation contre la France, accusée de soutenir la junte au pouvoir

AFP

TENSIONS - Lors d’une manifestation à N'Djamena, autorisée par les autorités, au moins deux drapeaux français ont été brûlés et plusieurs stations-service Total ont été vandalisées

La colère monte au Tchad. « Non à la colonisation », « La France, dégage ! » : plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi à N'Djamena contre la présence de la France dans le pays, qu’elles accusent de soutenir la junte militaire au pouvoir.

Des manifestants ont brûlé au moins deux drapeaux de l’ancienne puissance coloniale et vandalisé plusieurs stations-service Total, arrachant des pompes et emportant certains produits exposés. Douze policiers ont également été blessés, selon un responsable policier qui a requis l’anonymat.

Une forte présence policière

Cette manifestation, organisée par la plateforme d’opposition de la société civile Wakit Tamma, avait été autorisée par les autorités. Un fort dispositif policier entourait le cortège et était déployé dans la ville. Dans la soirée, le gouvernement a réinvité « tous les Tchadiens à se joindre plutôt au processus de dialogue inclusif » devant déboucher sur des « élections libres et démocratiques » après une transition de 18 mois.

Le ministre de la communication Abderaman Koulamallah a aussi « exprimé sa reconnaissance à la communauté internationale et aux pays amis, notamment à la France, pour leur soutien constant au peuple tchadien dans cette p(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Tchad : Le président Emmanuel Macron contre « un plan de succession » à la tête du pays
Mali : Jean-Yves Le Drian convoqué par la justice dans le cadre d’une enquête sur une « atteinte aux biens publics et autres infractions »
Mali : La France n’a plus de « base légale » pour encadrer les actions de l’opération Barkhane, qui doit quitter le pays selon la junte

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles