Tchad: Mahamat Idriss Déby annonce que le prochain gouvernement ne sera pas d’union nationale

Après la proclamation jeudi 16 mai 2024 des résultats définitifs de la présidentielle tchadienne par le Conseil constitutionnel, Mahamat Idriss Déby a convié vendredi 17 mai les dirigeants des mouvements ayant soutenu sa campagne à un banquet. Un moment festif et politique avec un message très clair : ceux qui ont fait sa campagne auront les responsabilités pour appliquer son programme.

Avec notre envoyé spécial à Ndjamena, François Mazet

« C'est notre projet, c'est notre victoire et c'est à nous de le porter. Donc, sur ce point, soyez rassuré, vous ne serez pas déçu. » À ses invités, Mahamat Idriss Déby l’a assuré « La transition est terminée. C’est une nouvelle page avec le retour à l’ordre constitutionnel. Plus de gouvernement d’union nationale. J’exécuterai mon programme avec ma coalition », soit 231 partis politiques et les ex-politico-militaires.

À la table d’honneur, son directeur de campagne, Mahamat Zène Bada, ou Saleh Kebzabo, désormais médiateur de la République, mais qui l’a poussé à aller dans ce sens : « Ceux qui ont voté contre vous sont des opposants. N'allez pas chercher dans l'opposition quoi que ce soit pour venir gérer le pays avec vous. »

En attendant, Mahamat Idriss Déby doit prêter serment jeudi 23 mai.

À lire aussiTchad: quelles sont les prochaines étapes après la confirmation de la victoire de Mahamat Idriss Déby?


Lire la suite sur RFI