Tchad: l'opposant Succès Masra réclame une enquête de la CPI sur le 20 octobre

AFP - ISSOUF SANOGO

L'opposant tchadien Succès Masra réclame à la Cour pénale internationale l'ouverture d'une enquête au sujet des événements du 20 octobre. Ce jour, la répression d'une manifestation a fait officiellement, 50 morts et plus de 300 blessés. Les organisations de la société civile jugent que le bilan est bien plus lourd.

Les avocats de Succès Masra estiment que les indices qui leur ont été transmis laissent penser qu'un crime contre l'humanité est en voie d'être commis au Tchad et que la CPI est donc compétente pour ouvrir une enquête. D'où ce signalement, une action « extrêmement forte », selon l'avocat Vincent Brengarth, co-conseil de Succès Masra, qui estime qu’il faut « passer à la vitesse supérieure ».

« Et cette vitesse supérieure, c’est aussi la contrainte que peut exercer un juge pénal lorsque les faits le justifient. Et c’est en l’occurrence le cas. Je pense qu’on ne peut pas tolérer que la situation perdure et on ne peut pas tolérer qu’un régime politique puisse se maintenir en réprimant l’opposition », explique-t-il.

Pour lui, une enquête de la CPI serait aussi un message : « Bien montrer et réaffirmer aux autorités tchadiennes qu’elle exerce un contrôle extrêmement étroit sur ce qui se passe et que rien ne peut tolérer les agissements qui sont à l’œuvre depuis maintenant plusieurs mois ».

« Nous devons jouer notre rôle dans la société »

On ne sait pas encore jusqu’à quand les cellules fonctionneront ni si un rapport final sera produit. En tout cas, les professions libérales insistent sur leur caractère neutre et apolitique.


Lire la suite sur RFI