Tchad: en froid avec le cabinet de la présidence, Chérif Mahamat Zène quitte la diplomatie

Le ministre tchadien des Affaires étrangères Chérif Mahamat Zène a annoncé ce lundi 19 septembre sa démission du gouvernement de transition dans un tweet. Contrarié dans ses prérogatives et en conflit avec certains membres du cabinet présidentiel, celui qui dirigeait la diplomatie tchadienne a fini par claquer la porte.

Le ton de sa lettre, que Chérif Mahamat Zène a pris le soin de diffuser sur ses réseaux sociaux, est courtois, explique Madjiasra Nako, correspondant de RFI à Ndjamena. Mais il laisse transparaître une grande déception. « Depuis quelques mois, mon engagement et ma volonté de servir mon pays se trouvent contrariés par des initiatives parallèles des membres de votre cabinet et du gouvernement, entreprises à mon insu et sur vos instructions », écrit Chérif Mahamat Zène au président tchadien Mahamat Idriss Déby Itno.

Il ajoute : « Devant une situation aussi malsaine que confuse et inacceptable, entretenue à dessein, et dépouillant le département que je dirige de toutes ses prérogatives, et me réduisant à un simple figurant, il ne me paraît ni opportun, ni responsable de continuer à occuper mon poste. »

Selon des sources proches de la diplomatie tchadienne, le désormais ex-ministre des Affaires étrangères était mal à l’aise depuis plusieurs semaines suite à des décisions et des nominations opérées sans son aval dans son département. Lundi 19 septembre, c’est Abderamane Koulamallah, porte-parole du gouvernement, qui a présidé une réunion avec le corps diplomatique à Ndjamena. La goutte d’eau qui aurait fait déborder le vase.


Lire la suite sur RFI