Tchad: changement à la tête de la Société des hydrocarbures, fleuron de l'économie nationale

Changement à la tête de la Société des hydrocarbures du Tchad : deux nouveaux directeurs généraux ont été nommés après un scandale financier mettant leurs prédécesseurs en cause. Les deux hommes qui dirigeaient le fleuron de l’économie du pays ont été interpellés vendredi 17 juin, soupçonnés d’avoir siphonné des dizaines de milliards de francs CFA des comptes de l’entreprise.

Avec notre correspondant à Ndjamena, Madjiasra Nako

Le directeur général de la Société des hydrocarbures du Tchad et son adjoint ont été interpellés vendredi par les services de renseignement. Selon nos informations, les nombreux retraits en liquide opérés depuis plusieurs mois sur les comptes de la société ont attiré l’attention. Les services ont alors mis en place une surveillance étroite.

Très vite, il a été établi que les fonds convertis en devise prenaient d’autres destinations.

L’enquête n’est pour l’heure pas bouclée, mais on estime le montant volatilisé entre 20 et 40 milliards de francs CFA. Un expatrié, directeur général de banque, et des employés de la société figurent parmi les suspects.

En attendant que l’affaire soit confiée à un juge, deux nouveaux responsables ont été nommés à la Société des hydrocarbures du Tchad. Il s’agit de Éric Ndoassal, un spécialiste du pétrole ayant travaillé à l’international. Il est secondé par Zakaria Saboun Abakar Sawa qui, lui, est un cadre de l’entreprise. Il était, avant sa nomination, directeur des opérations dans un champ pétrolier du nord-ouest du pays.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles