Tchad: Daoussa Déby, frère ainé de l’ancien président, sort de son silence

C'est une prise de parole rare, au Tchad, celle de Daoussa Déby. Dans une interview vidéo au site Tchadinfos, le frère aîné de l'ancien président, et oncle de l'actuel chef de la transition, fait part de son pessimisme quant à l'avenir du pays, avec parfois des mots très directs.

« Je ne peux pas lire l'avenir mais les éléments d'appréciation à ma vue, c'est très mauvais »

L'élite, l'argent et les biens matériels

S'il ne cite personne dans son interview, Daoussa Déby s'en prend vivement à l'élite tchadienne, coupable, selon lui, d'être seulement intéressée par l'argent et les biens matériels.

« Je suis révolté car le climat d'affaire est "dégueulasse". Je ne fais pas partie de ce groupe de fuite en avant vers l'enrichissement illicite », s'emporte ainsi le patron de l'entreprise de travaux publics SNER qu'il avait acquise dans des conditions contestées sous la présidence de son frère.

« La gouvernance et la gestion sont très mauvaises. C'est un pays infesté par la corruption », ajoute celui qui aime se présenter en gestionnaire.

Participer au dialogue national inclusif

Pire, selon Daoussa Déby, le Tchad « se cherche pour son unité nationale. Notre tribalisme, notre régionalisme, notre confessionnalisme nous ont fait reculer », s'inquiète-t-il.

Après avoir défendu la mémoire de son frère « il a honoré notre famille. Le monde entier le respecte » et la mise en place du Conseil militaire de transition « qui a empêché que le pays dérape », il appelle les acteurs politiques à participer au dialogue national inclusif.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles