Publicité

Tchad: les autorités reconnaissent avoir arrêté Ibrahim Hissein Bourma

La disparition depuis trois jours de l'une des plus grandes fortunes du pays, Ibrahim Hissein Bourma, faisait grand bruit dans le pays. Finalement, le gouvernement a assuré samedi qu'il avait été arrêté sur ordre de la justice.

Un comité de soutien constitué très rapidement après sa disparition soutenait qu'il avait été enlevé à son domicile vers 2h30 dans la nuit de mercredi à jeudi, par des hommes en tenue militaires à bord de véhicules lourdement armés, pour des raisons politiques. Depuis, ils disaient craindre pour sa vie, en estimant qu'il a été victime de la déclaration de son frère Ousmane Hissein Bourma, qui avait annoncé deux jours plus tôt la création d'une nouvelle rébellion avec comme objectif de combattre le pouvoir de transition.

Mais les autorités s'étaient murés dans le silence jusqu'à hier dans la nuit lprsqu'elles ont finalement reconnu son arrestation. « Ce monsieur n'a pas été enlevé, il a été interpellé sous la supervision du procureur de la République, qui a diligenté une enquête sur la base de renseignements des services secrets qui avaient des informations sur des armes cachées chez lui », a assuré le porte-parole du gouvernement, Abdramane Koulamallah.

Ils auraient découvert chez lui notamment vingt-cinq fusils de guerre, un lance-roquettes, un véhicules blindés, un véhicule avec une arme lourde ou encore beaucoup d'argent liquide en dollars, précise-t-il.

Où est-ce qu'il est détenu ? Pourquoi une arrestation de nuit ? Abdremane Koulamallah renvoie à la justice pour tous ces détails.


Lire la suite sur RFI