Tchad: à Moundou, les acteurs locaux interpellent la mission de paix sur le 20 octobre

HYACINTHE NDOLENODJI via REUTERS - HYACINTHE NDOLENODJI

Au Tchad, la mission de paix dépêchée à l’intérieur du pays par le gouvernement après les violences qui ont fait 50 morts et des centaines de blessés, selon le bilan officiel, le 20 octobre, se poursuit. Elle quitte Moundou ce lundi après 72 heures passées sur place.

Avec notre envoyé spécial à Moundou, Yves Laurent Goma

La mission a été conduite par le ministre d’État à l’Agriculture, Laoukein Médard, accompagné par le ministre des Hydrocarbures et de l'Énergie, Djerassem Le Bemadjiel. Elle a organisé des rencontres avec différents acteurs de la vie sociale à Moundou, notamment les syndicats, les chefs coutumiers et religieux de la ville, sans oublier l’armée.

Toutes les rencontres ont donné lieu à des échanges francs et directs, comme ce fut le cas avec les leaders des confessions religieuses. L’évêque de Moundou a été particulièrement virulent.

► À lire aussi: Manifestations au Tchad: la société civile dénonce «des arrestations arbitraires»

Ce lundi 31 octobre, la délégation du gouvernement doit se rendre à l’hôpital au chevet des blessés.

► À lire aussi: Tchad: après les manifestations, la ville de Moundou pleure ses victimes


Lire la suite sur RFI