Taylor Swift réenregistre ses premiers albums, pour reprendre le contrôle sur sa musique

Nawal Bonnefoy
·2 min de lecture
Taylor Swift à Los Angeles le 9 octobre 2018 - Valerie Macon - AFP
Taylor Swift à Los Angeles le 9 octobre 2018 - Valerie Macon - AFP

Taylor Swift souhaite reprendre le contrôle de ses premières oeuvres, dont les droits viennent une nouvelle fois de changer de mains. Le producteur Scooter Braun avait obtenu le contrôle des six premiers albums de la chanteuse américaine en juin 2019, lorsque son entreprise Ithaca Holdings avait racheté Big Machine Label Group à son fondateur Scott Borchetta. Il vient d'en revendre les droits pour plus de 300 millions de dollars, a annoncé lundi le site spécialisé Variety.

Un contrat pour "la faire taire"

Dans la foulée, la star de 30 ans a publié hier soir un communiqué dans lequel elle explique avoir tenté, au cours des derniers mois, de négocier avec Scooter Braun pour racheter son propre travail. En vain: elle assure avoir dû s'y résigner, après avoir refusé de signer un contrat stipulant qu'elle ne pourrait parler que "positivement" du producteur et ce, avant même d’être autorisée à consulter les dossiers financiers de Big Machine.

"Donc, j'aurais dû signer un document qui m'aurait fait taire pour toujours, avant même d'avoir la possibilité d'enchérir sur mon propre travail", a-t-elle résumé, ajoutant que cela n'était "absolument pas normal".

"Beaucoup de surprises en stock"

L'artiste précise dans son message que ses droits ont été rachetés par l'entreprise Shamrock Holdings, mais que le groupe Ithaca Holdings, et donc Scooter Braun, allait encore faire du profit sur son ancienne musique pendant "plusieurs années", ce qu'elle considère comme "un échec".

Depuis le 1er novembre dernier, Taylor Swift a légalement le droit de ré-enregistrer ses cinq premiers albums: Taylor Swift, Fearless, Speak Now, Red, et 1989. Dans son communiqué, elle révèle s'y atteler. "J’ai récemment commencé à ré-enregistrer ma musique la plus ancienne, et cela s’est déjà avéré à la fois excitant et créatif", confie la popstar, qui promet avoir "beaucoup de surprises en stock" pour ses millions de fans.

Taylor Swift avait quitté Big Machine pour partir chez Universal Music en 2018. Elle a depuis sorti deux albums à succès: Lover et Folklore. Son sixième album, Reputation, dernière production de Big Machine, est sorti en 2017.

Article original publié sur BFMTV.com