"Taxes Trump" : les viticulteurs craignent 600 millions d'euros de perte

Au cœur du vignoble de Cognac à Ars (Charente), le domaine Maison Ferrand exporte une bouteille sur deux vers les États-Unis. Depuis le 12 janvier 2021, les spiritueux français sont soumis à une surtaxe douanière, décidée par Donald Trump juste avant de quitter la Maison Blanche. Ce producteur craint de perdre une partie de son principal marché. Très touchée par la crise sanitaire, la filière cognac a vu ses exportations baisser de 11,6% l'année dernière. C'est pire que les autres spiritueux et vins réunis, en baisse de 5,8% en 2020. La filière demandent de l'aide à Bruxelles Avec les "taxes Trump", les viticulteurs craignent 600 millions d'euros de perte cette année. Ils paient les conséquences du conflit Airbus-Boeing. Pour compenser les aides publiques versées à Airbus, les États-Unis ont obtenu le droit de taxer certains produits européens. La filière toute demandent de l'aide à Bruxelles. Le gouvernement assure négocier au quotidien avec les États-Unis et plaide pour un fonds de soutien européen afin de venir en aide aux viticulteurs les plus touchés.