Taxes américaines sur l'acier et l'aluminium : l'UE et les États-Unis trouvent un accord

·1 min de lecture

Les États-Unis et l'Union européenne ont conclu un accord samedi pour supprimer des droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium, un conflit qui empoisonnait les relations commerciales entre Washington et Bruxelles depuis l'imposition de ces taxes par l'administration Trump. La secrétaire américaine au Commerce, Gina Raimondo, a annoncé cet accord "historique" qui va permettre à "des quantités limitées d'importations européennes d'acier et d'aluminium d'entrer aux États-Unis en franchise de droits". En juin dernier, lors de l'annonce du règlement du conflit sur les subventions à Airbus et Boeing, Washington et Bruxelles s'étaient donnés jusqu'au 1er décembre pour trouver un accord sur l'acier faute de quoi l'UE imposerait une hausse de ses tarifs douaniers.

Les représailles européennes annulées

Les mesures prises en réponse par l'UE, prévues au 1er décembre sur des produits comme les motos Harley Davidson ou le bourbon du Kentucky, ne seront pas appliquées, s'est réjouie la ministre américaine dans une conférence téléphonique depuis Rome, où se tient une réunion du G20. Le commissaire européen chargé du Commerce Valdis Dombrovskis a annoncé pour sa part dans un tweet : "Nous avons convenu avec les États-Unis de suspendre notre différend commercial sur l'acier et l'aluminium et de lancer une coopération pour un accord mondial sur l'acier et l'aluminium durables."

L'administration Trump avait infligé en juin 2018 des droits de douane additionnels de 25% sur l'ac...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles