Taxer les robots : cinq questions sur la promesse de Benoît Hamon

franceinfo
Taxer les robots : cinq questions sur la promesse de Benoît Hamon

C'est une idée pour le moins emblématique, et qui ne manque pas de faire parler d'elle. S'il est élu président de la République, Benoît Hamon propose de taxer les machines qui remplacent les hommes dans les entreprises. Franceinfo passe cette proposition au décrypteur.

1De quoi s'agit-il ?

Dans son programme pour l'élection présidentielle, le candidat socialiste annonce la création d'une "taxe sur les robots". L'idée ? Taxer "la richesse créée par les robots" dans les entreprises françaises, afin de "financer notre protection sociale". Benoît Hamon président, toute valeur ajoutée produite par des machines serait soumise à des cotisations, comme l'est aujourd'hui le travail des salariés. Il s'agirait, pour l'ancien ministre de l'Education, de "transférer les cotisations patronales assises sur le travail vers une taxe sur la valeur ajoutée ou le chiffre d'affaires". Une fois mise en place, cette "taxe robots" devrait servir à financer l'idée phare du candidat : la création d'un "revenu universel d'existence".

Mais pour quelle raison taxer les robots ? Benoît Hamon s'appuie sur l'idée que les transformations technologiques – robotisation, numérisation, etc. – vont conduire à une raréfaction du travail. "Entre 10 et 50% des emplois peuvent être menacés d'existence à raison de cette révolution numérique", a-t-il récemment avancé sur RTL. Le candidat se base sur plusieurs études démontrant le phénomène. Dans une synthèse (PDF) publiée en mai 2016, l'OCDE estime ainsi que "9% des emplois en moyenne présentent un risque élevé d'automatisation". Autres travaux évoqués par le député des Yvelines : ceux de Carl Frey et Michael Osborne, deux chercheurs de l'université d'Oxford au Royaume-Uni. Dans une étude publiée en (...) Lire la suite sur Francetv info

VIDEO. En Gironde, Emmanuel Macron rend hommage à Alain Juppé, "grand responsable politique français"
DIRECT. Election présidentielle : regardez "L'Emission politique" avec Benoît Hamon sur France 2
Gauche : le doute des électeurs socialistes
Présidentielle 2017 : le soutien nuancé de Bernard Cazeneuve à Benoît Hamon
François Fillon : les craintes de ses soutiens

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages