Taxer les géants du numérique : cinq questions sur le projet du gouvernement

franceinfo
Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé dimanche dans "Le JDD" qu'un projet de loi visant à taxer les géants du numérique (les Gafa) en France serait présenté "d'ici à fin février".

Le projet de taxer davantage Google, Facebook et d'autres géants du numérique se précise. Dimanche 20 janvier, le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé dans un entretien au Journal du dimanche qu'un projet de loi en ce sens serait présenté "en Conseil des ministres d'ici à fin février", et entrerait en vigueur "dès cette année". "Il s'agit d'un enjeu majeur du XXIe siècle et d'une question de justice et d'efficacité", a-t-il défendu.

Avec cette annonce, Bruno Le Maire confirme ainsi son intention, déjà évoquée en décembre, de taxer les multinationales du numérique à l'échelle française, sans attendre la mise en place d'une taxation de ces sociétés au niveau européen. En quoi consisterait cette taxe ? Pourquoi l'Etat veut-il imposer davantage ces entreprises, et qu'est-il prévu au niveau européen ? Eléments de réponse.

1Pourquoi taxer les géants du numérique ?

Cette proposition de taxer davantage les Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon) et autres multinationales du web en France est "un objectif de justice", estime Bruno Le Maire. "Personne ne peut accepter que les géants du numérique soient taxés 14 points de moins que les entreprises françaises, en particulier que nos PME", (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi