Taxe Trump : un nouveau coup dur pour les viticulteurs français

Des vents mauvais soufflent sur les vignes de l'Aude, celui d'une guerre entre États et celui des représailles américaines dans le dossier des aides européennes à l'aéronautique. À partir du mardi 12 janvier, le vin rouge de Fitou sera taxé à l'exportation. "Dans un contexte déjà très compliqué par la crise sanitaire et économique, et alors que l'on bataille tous les jours pour sauver nos entreprises et nos emplois, c'est une contrainte de plus qui va encore fragiliser notre filière", s'emporte Jean-Marie Fabre, président de la Fédération nationale des vignerons indépendants. Le secteur viticole demande des aides Depuis plus d'un an, les vins de moins de 14 degrés étaient déjà surtaxés à leur entrée aux États-Unis et les marges des vignerons français avaient donc déjà été rognées. Depuis mardi 12 janvier, ce sont tous les vins et spiritueux qui seront taxés à 25%. Depuis les premières taxes d'octobre 2019, le secteur viticole n'a pas été aidé. Cette fois, la profession demande à l'Europe d'assumer.