Taxe numérique : poussée par Washington, l’UE gèle le projet

·1 min de lecture
La secrétaire au Trésor, Janet Yellen, avait enjoint à l'UE, dimanche 11 juillet, de reconsidérer son projet de taxe numérique.
La secrétaire au Trésor, Janet Yellen, avait enjoint à l'UE, dimanche 11 juillet, de reconsidérer son projet de taxe numérique.

Le projet européen avait suscité des critiques américaines. La secrétaire au Trésor, Janet Yellen, avait enjoint à l?UE, dimanche 11 juillet, de le reconsidérer. Ce lundi, à l?occasion des négociations menées au sein de l?Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), au sujet d?une réforme de la fiscalité des multinationales, Bruxelles a annoncé le gel de son projet de taxe numérique. Une décision dont les pressions exercées par Washington sont à l?origine.

Après avoir évoqué les négociations en cours, qui doivent s?achever en octobre, après un accord politique obtenu au G20 samedi 10 juillet, un porte-parole de la Commission a déclaré en ces termes : « La réussite de ce processus nécessitera une dernière impulsion de la part de toutes les parties, et la Commission s?est engagée à se concentrer sur cet effort. C?est pourquoi nous avons décidé de mettre en pause notre travail sur une proposition de taxe numérique. »

Washington juge ce projet discriminatoire

Le projet de taxe numérique était une des nouvelles ressources prévues par l?Union européenne pour financer son plan de relance de 750 milliards d?euros. Mais Washington juge ce projet discriminatoire pour les champions américains des technologies comme Amazon, Google ou Facebook.

À LIRE AUSSITaxe sur les sociétés : le G7 Finances s?engage sur un taux minimal mondial

L?accord sur la taxation des multinationales conclu sous l?égide de l?OCDE et approuvé samedi par le G20 « invite les pays [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles