Taxe Gafa : quatre questions autour de la probable "suspension" en 2020 de cet impôt ciblant les géants du numérique

franceinfo

Une trêve ou un recul ? La France propose de suspendre pour 2020 le paiement des acomptes dus au titre de la taxe Gafa (pour Google, Apple, Facebook, Amazon). En échange, un accord plus global sur la taxation du numérique doit être négocié à l'OCDE, entre tous les pays développés.

Créée en 2019 par le ministère des Finances français, la taxe Gafa vise les géants du numérique qui échappent largement à l'impôt. Mais le président américain Donald Trump a brandi la menace de lourdes taxes douanières contre les produits français si elle devait être appliquée.

L'armistice franco-américain devrait être conclu en marge du sommet économique de Davos (Suisse), entre le ministre des Finances français, Bruno Le Maire, et le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, mercredi 22 janvier. Retour sur l'accord qui se dessine, autour de quatre questions.

1C'est quoi, cette taxe Gafa ?

Cette taxe française est entrée en vigueur en 2019. Elle doit imposer les géants du numérique à hauteur de 3% du chiffre d'affaires réalisé en France. Ce dispositif est censé rapporter à l'Etat français quelque 400 millions d'euros (le bénéfice net, dans le monde, de la seule société Apple se monte à près de 50 milliards d'euros en 2019).

La taxe Gafa porte notamment sur la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi