Taxe foncière : méfiance, cette arnaque refait surface

Il suffit parfois d’un clic et de quelques secondes d’inattention pour tomber dans le piège tendu par les escrocs.

Taxe foncière : méfiance, les arnaques refont surface (Crédit : Getty Images)

Comme chaque automne, les propriétaires doivent s’acquitter de leur taxe foncière. L’inflation et la suppression définitive de la taxe d’habitation sur les résidences principales ont considérablement fait bondir cet impôt local dans de nombreuses communes (+51,9% à Paris, +35,1% à Meudon, +24,4% à Grenoble). La date limite pour régler la douloureuse est fixée au 16 ou 21 octobre 2023 selon votre moyen de paiement. Pour les escrocs, c’est aussi l’occasion de soutirer de l’argent aux propriétaires les plus vulnérables et les moins attentionnés.

À LIRE AUSSI >> Taxe foncière : dans quelle grande ville a-t-elle le plus augmenté ?

Si vous recevez un mail des impôts, restez sur vos gardes

Une plateforme de phishing baptisée "connects-impots-gouv.com" a été lancée le 21 septembre dernier dans le seul but de tromper de potentielles victimes, rapporte Numerama. Des SMS et des mails de phishing sont envoyés massivement à de nombreux Français. La technique est bien rodée. Les escrocs envoient un message inquiétant à leurs victimes indiquant un prélèvement inhabituel ou une activité suspecte sur leur compte avec un lien frauduleux pour accompagner le message.

En cliquant sur ce lien, les personnes ciblées atterrissent sur une plateforme qui reprend la charte graphique du site officiel du ministère des Finances "impots.gouv.fr." Paniquée, la victime remplit alors le formulaire avec toutes ses données personnelles (numéro fiscal, mot de passe…). Pour les cybercriminels, le tour est joué et ils n’ont plus qu’à utiliser ces informations pour d’autres arnaques.

Pour se prémunir contre le phishing et ainsi éviter tout problème, ne cliquez jamais sur un lien qui accompagne un message inquiétant. En cas de mail ou de SMS, il est préconisé de se rendre sur la plateforme officielle pour obtenir des renseignements. Dans le cas de cette arnaque liée à la taxe foncière, un simple coup fil à votre centre des Finances publiques suffit à savoir si votre compte présente un réel problème.

VIDÉO - Un avocat fiscaliste poursuit en justice la mairie de Paris pour dénoncer la hausse de la taxe foncière