Taxe européenne sur les transactions financières : le pape s’implique

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Cette rencontre entre le pape et les quatre Français a été rendue possible par Jean-Claude Hollerich, président de la Commission des épiscopats de la communauté européenne.
Cette rencontre entre le pape et les quatre Français a été rendue possible par Jean-Claude Hollerich, président de la Commission des épiscopats de la communauté européenne.

Le rapporteur du budget européen a frappé fort. Après une grève de la faim en octobre dernier, pour défendre la taxe sur les transactions financières, Pierre Larrouturou sera cette fois reçu lundi 15 mars par le pape, rapporte L'Obs dimanche. Accompagné par Samuel Grzybowski, fondateur du mouvement Coexister, le « gardien » de la Convention citoyenne pour le climat, Cyril Dion, et l'entrepreneuse engagée Éva Sadoun, ils doivent se retrouver pour discuter du financement de la transition écologique.

Ce rendez-vous a été rendu possible grâce à Jean-Claude Hollerich, archevêque du grand-duché. En janvier dernier, Pierre Larrouturou a rendu visite à cet ardent défenseur du climat au Vatican, lors d'un passage au Luxembourg durant lequel il devait rencontrer le ministre des Finances. Jean-Claude Hollerich, président de la Commission des épiscopats de la communauté européenne, a fait une demande d'audience auprès du souverain pontife à la suite de cette entrevue, à laquelle il a répondu favorablement.

Une taxe qui rapporterait 50 milliards d'euros par an

Cette taxe européenne sur les transactions financières, qui rapporterait 50 milliards d'euros par an, est largement plébiscitée par l'eurodéputé et des défenseurs de l'environnement. Cependant, le projet fait face à de nombreuses oppositions, notamment celle de la France. Le pape semble ainsi prêt à user de son influence en faveur de cette cause, tandis que le Portugal tente de son côté de fédérer des pays autour d [...] Lire la suite