Taxe d'habitation pour résidences secondaires : 4.000 communes supplémentaires concernées

Le nombre de communes potentiellement concernées va exploser. Avec cet amendement, la surtaxe d'habitation majorée pourra être appliquée dans environ 4.000 communes supplémentaires. Les villes concernées cumulent des prix de l'immobilier élevés et un taux de résidences secondaires importants. Sans surprise, la plupart de ces communes sont situées sur les façades atlantiques et méditerranéennes, ainsi qu'en Corse et dans les massifs montagneux. En Haute-Savoie, Chamonix ainsi que Les Contamines Montjoie sont, par exemple, concernées.

>> LIRE AUSSI - Allocation de soutien familial revalorisée : une aide bienvenue mais pas suffisante

"C’est une nouvelle attaque contre les propriétaires"

Les municipalités peuvent augmenter la taxe d'habitation de 5 à 60%. Un plafond déjà appliqué à Paris, Marseille ou Bordeaux . Christophe Demerson dénonce un acharnement. "C’est une nouvelle attaque contre les propriétaires. Il y a beaucoup de retraités qui possèdent une résidence secondaire. Ils vont avoir une taxe foncière qui a explosé pour leur résidence principale et cette surtaxe, plus la taxe foncière pour leur résidence secondaire. Certains vont être obligés de se séparer de leur bien", déplore-t-il.

Si vous êtes propriétaire d’une résidence secondaire, vous avez toutefois une chance d’échapper à la surtaxe. Cette année, seules 22% des communes qui pouvaient l’appliquer ont choisi de ne pas le faire.


Lire la suite sur Europe1