Taxe d'habitation: votre maire l'a-t-il augmentée en 2018?

Alexandre Boudet
Sous le libellé #Balancetonmaire, les internautes dénoncent les élus qui ont choisi d'augmenter la taxe d'habitation en 2018

IMPÔTS - Il y a un même un hashtag qui fait florès sur les réseaux sociaux. Sous le libellé #Balancetonmaire, les internautes dénoncent les élus qui ont choisi d'augmenter la taxe d'habitation (TH) au cours de l'année 2018. Chaque mairie (et communauté de commune) décide en effet d'un taux qu'il applique à la valeur locative de chaque bien.

Bien que le gouvernement a annoncé qu'il compenserait le manque à gagner en raison de la diminution d'ici à 2020 de la TH pour 80% des foyers (avant une disparition complète en 2021), de nombreuses collectivités ont considéré qu'elles auraient un manque à gagner dans les années à venir. Voilà pourquoi, un peu plus de 6000 d'entre elles ont décidé d'augmenter leur taux.

Par souci de communication et pour bien montrer qu'il n'était pas à l'origine de la hausse (qui vient brouiller le message de baisse annoncée au niveau national), le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a rendu public les taux pratiqués depuis 2016 dans les 35.000 communes françaises.

Le moteur de recherche situé juste au-dessus du tableau vous permettra de retrouver votre commune.

TH

Les tableaux ci-dessous présentent la centaine de villes (plus de 2000 habitants) qui ont augmenté la TH de plus de 6% en 2018 et la quinzaine qui l'ont baissé d'au moins 6%.

Retrouvez cet article sur le Huffington Post