"La taxe carbone aux frontières ne sera pas suffisante"

·1 min de lecture

La Commission européenne présente son projet de mécanisme d’ajustement carbone aux frontières, qui devrait permettre de taxer des produits fabriqués à l’étranger dans des usines peu regardantes sur les normes environnementales. Cette taxe est un vieux serpent de mer: va-t-elle enfin voir le jour?

Mireille Chiroleu-Assouline: Il est encore difficile de le dire. Des obstacles peuvent toujours se dresser en cours de route. D’abord, comment calculer le contenu carbone des produits qui seront taxés? Le projet de directive contient certes des formules d’évaluation, mais ce seront les importateurs qui devront fournir des informations précises sur les émissions carbone directes et indirectes. Une vérification est prévue, mais elle risque d’être compliquée à mettre en œuvre… De plus, il faut que ce mécanisme respecte les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), et, pour le moment, ce n’est pas totalement le cas.

Pour quelles raisons?

Si l’on excepte les centrales électriques, les secteurs concernés par ce mécanisme d’ajustement bénéficient déjà aujourd’hui de quotas d’émission gratuits, car ils avaient été identifiés comme soumis à un risque de «fuite carbone» (lorsqu’une entreprise délocalise dans un autre pays moins regardant sur les normes environnementales, NDLR). Ces quotas viennent même d’être reconduits jusqu’à 2030.

Cela signifie que le prix moyen payé pour émettre une tonne de carbone sera plus élevé pour un producteur installé à l’étranger que pour un producteur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : la majorité des incidents en avion dus au port du masque
Pass sanitaire dans le train : on connaît la date des premiers contrôles
Avangard, Kinjal, Zircon… la Russie fait la course en tête sur les missiles hypersoniques
Pass sanitaire : les étudiants exemptés également à la rentrée ?
Huit ans après, il ne peut pas profiter du trésor trouvé sur le glacier du Mont Blanc

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles