Sur la taxation des super profits des entreprises, Élisabeth Borne ne s'interdit rien

Elisabeth Borne a affirmé samedi dans Le Parisien ne pas "fermer la porte" à une taxation des "super profits" des entreprises, tout en préférant que l'entreprise qui le peut "baisse les prix pour le consommateur et donne du pouvoir d'achat à ses salariés".