Taxation des multinationales : un accord sur un taux de 15% signé par 136 pays

·1 min de lecture

C'était une mesure que certains espéraient depuis plusieurs années. Vendredi, 136 pays représentant 90% du PIB mondial se sont accordés pour mettre en place une taxation des multinationales minimale à 15%. Une étape décisive dans la lutte contre l'évasion fiscale.

>> LIRE AUSSI - Jean-Michel Blanquer veut initier les collégiens au monde de l'entreprise

Les géants du numérique concernés

Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie parle d'un "accomplissement majeur". De façon concrète, à partir de 2023, les grosses multinationales et notamment les géants du numérique comme Amazon, Facebook ou Microsoft vont se voir imposer une taxation de 15% sur leurs bénéfices. Et ce quel que soit l’endroit ou ces entreprises réalisent de gigantesques profits.

Ça rend moins intéressant l’optimisation dans des pays comme l’Irlande ou encore l’Estonie qui viennent justement de se rallier à cet accord. Mais pour ces pays des compensations ont été mises en place s’ils arrivent à prouver qu’au-delà des sièges sociaux, elles ont aussi des usines et des salariés sur leur sol.

>> LIRE AUSSI - Les jouets made in France ont le vent en poupe

Mine de rien, pour la France, ce sont des dizaines de millions d’euros qui vont entrer dans les caisses de Bercy. Un accord qui tombe à pic. A quelques mois de la présidentielle le gouvernement pourra dire qu’il a réussi à faire plier les géants du net.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles