Taxé de “marchand de sommeil” par le maire de Nice Christian Estrosi, le candidat écologiste saisit le procureur

Fin de campagne houleuse, à Nice, où deux des principaux candidats — le maire sortant, Christian Estrosi et la tête de liste "Nice Ecologique", Jean-Marc Governatori, soutenu par EELV — sont à couteaux tirés. Tout commence le 29 février. Ce jour-là, Nice-Matin avait dévoilé dans son édition le témoignage d’une habitante de la commune de Beausoleil — toute proche de Monaco — qui accuse Jean-Marc Governatori de faire pression sur elle, par des menaces, pour la contraindre à payer le loyer d’un logement déclaré insalubre par la préfecture. En l’occurrence, il s'agit d'un deux-pièces d’une quarantaine de mètres carrés, loué 780 euros par mois, où la locataire s’entasse avec quatre enfants, âgés de un an six ans, selon la description de Nice-Matin. Les accusations de la locataire ont été matérialisées par un courrier de mise en garde de l’Agence régionale de santé (ARS) et une main courante, déposée par ses soins, au mois de février 2019.

Comme l’a découvert Nice-Matin en consultant le cadastre et le bail, ce logement n’appartient pas, en réalité, à Jean-Marc Governatori… mais à son ex-femme, Juliana Lopez, dont il a divorcé en 2019. Mise en cause, cette dernière se défend en invoquant des courriers de la mairie de Beausoleil, en avril 2017, ainsi que de la CAF locale, attestant que le logement est bien propre à l’habitation. Six mois plus tard, la donne a changé : un arrêté préfectoral - en date du 28 février 2018 - qualifie les lieux de “local impropre à l’habitation”. La propriétaire a alors fait l’objet d’une mise en demeure, la contraignant à reloger sa locataire dans un délai de six mois. Elle assure, depuis, avoir cherché à s’exécuter. Mais déclare aussi que ses propositions de relogement n’auraient pas été acceptées.

Je connais mon ex-mari mieux que personne

“Je suis l’unique propriétaire de ce bien que je loue depuis 2008 sans le moindre problème. Mon ex-mari n’a signé aucun bail avec cette locataire. Il le lui a simplement porté pour signature”, insiste la mise en

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La 5G est-elle dangereuse ? Une commission internationale rend son avis
Le palmarès des opérateurs qui reçoivent le plus de lettres de résiliations
BCE, Fed… “les banques centrales sont prises à leur propre piège”
En campagne et en arrêt maladie : les erreurs de Michèle Rubirola, la candidate de la gauche à Marseille
Le marché automobile chinois s’écroule à cause du coronavirus