Le taux d'incidence du Covid-19 chute en France jeudi soir, mais ne vous emballez pas

·Chef de rubrique Science et Environnement
·2 min de lecture
A members of the medical staff fills in a Covid-19 patient register at the Pasteur hospital resuscitation unit in Colmar, eastern France, on April 22, 2021. (Photo by SEBASTIEN BOZON / AFP) (Photo by SEBASTIEN BOZON/AFP via Getty Images)

SCIENCE - Alors que les terrasses et les lieux culturels ont rouvert et que le couvre-feu est repoussé, tout ce que l’on souhaite, c’est de voir l’épidémie de Covid-19 continuer de régresser. Et il est certain que les chiffres de ce jeudi 20 mai seront à la baisse. En raison des appels répétés à la prudence? Pas vraiment, ou pas uniquement.

Il ne faut en effet pas crier victoire: cette chute du taux d’incidence est artificielle. C’est ce qu’a expliqué Santé publique France en amont de la publication de ses indicateurs de suivi du coronavirus. La raison? Un changement technique un peu compliqué dans la base de données SI-DEP, qui regroupe les indicateurs du dépistage dans toute la France (nombre de tests réalisés, positifs et négatifs, taux d’incidence et de positivité).

Pour respecter la vie privée, ces données sont anonymisées ou plutôt “pseudonymisées”. Pour faire simple, le nom de la personne qui a réalisé un test PCR positif est remplacé par un pseudonyme ne permettant pas de l’identifier. Le problème, c’est que cela pouvait entraîner des doublons, si une personne était testée deux fois positive.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Incidence surestimée jusqu’ici sans impact sur la dynamique

Depuis des semaines, Santé publique France cherche à supprimer ces doublons. C’est chose faite ce jeudi 20 mai avec une nouvelle pseudonymisation rétroactive: toutes les données depuis fin-décembre sont mises à jour automatiquement.

En enlevant ces doublons, le taux d’incidence chute en moyenne de 12%. Le taux de positivité baisse lui de 8%. “Mais cela n’a pas d’impact sur la dynamique de l’épidémie, ce changement ne modi...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles