Taux du chômage partiel, nouveaux dispositifs, assurance-chômage... Cinq questions sur les annonces d'Emmanuel Macron aux partenaires sociaux

franceinfo avec AFP

Trois semaines après le lancement d'une concertation pour "sauver l'emploi", Emmanuel Macron a reçu les leaders syndicaux et patronaux. Alors que l'Unédic anticipe la destruction de 900 000 emplois en 2020 en raison de l'épidémie de coronavirus et des conséquences du confinement sur l'économie, le président leur a fait part, mercredi 24 juin, à l'Elysée, de premiers arbitrages sur le très attendu nouveau dispositif de chômage partiel de longue durée et le chômage partiel classique.

Voici ce qu'il faut en retenir.

Qu'advient-il du chômage partiel "classique" ?

A compter du 1er octobre, le chômage partiel classique sera pris en charge par l'Etat à hauteur de 72% du salaire net (60% du brut) pour le salarié, avec une compensation à hauteur de 60% pour les entreprises. Il sera valable pour trois mois renouvelables une fois, soit six mois maximum.

Actuellement, les règles en vigueur depuis le début de la crise sanitaire permettent à une entreprise dont l'activité est réduite d'indemniser le salarié à hauteur de 84% du net (100% pour le smic) dans la limite de 4,5 smic, avec un reste à charge de 15% pour les entreprises.

Que prévoit le nouveau dispositif ?

Quant au dispositif de longue durée, réclamé (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi