Taubira, Hidalgo, Aubry et 200 personnalités lancent leur mouvement "Dès Demain"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
AFP PHOTO / PATRICK KOVARIK
AFP PHOTO / PATRICK KOVARIK

Près de 200 signataires, dont l’ancienne ministre de la Justice Christiane Taubira et les maires de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, ont annoncé ce mercredi le lancement d’un nouveau mouvement politique, baptisé “Dès Demain”, et ouvert à “tous les humanistes qui croient encore en l’action”.

Décidément, cette élection présidentielle aura fait exploser le paysage politique classique des partis. Après l’annonce de Benoît Hamon ce mercredi matin de créer un mouvement transpartisan et citoyen début juillet, ce sont près de 200 intellectuels, artistes et politiques, qui lancent un “grand mouvement d’innovation pour une démocratie européenne, écologique et sociale”, intitulé “Dès demain”.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Dans une tribune publiée dans Le Monde, ils appellent leurs concitoyens à un “sursaut” pour “[s’]émanciper des vieux carcans d’hier et des débats strictement internes aux appareils politiques”.

Higelin, Alévêque et le photographe de Yann Arthus-Bertrand

Le rôle de ce mouvement sera “d’identifier les solutions et les réussites locales, et de travailler à leur mise en œuvre à toutes les échelles de territoires : locale, nationale et européenne”, précise le texte, dans le but “de libérer notre avenir français et européen de la catastrophe environnementale, de la casse sociale, de la faillite démocratique, de l’abandon des valeurs républicaines”.

Parmi les signataires de la tribune se trouvent des personnalités politiques comme Christiane Taubira, Anne Hidalgo et Martine Aubry, Marylise Lebranchu, mais aussi Guillaume Balas et Mathieu Hanotin, proches de Benoît Hamon, ou encore André Laignel, le photographe de Yann Arthus-Bertrand, la philosophe Dominique Méda, le chanteur Jacques Higelin et l’humoriste Christophe Alévêque.

“Un autre avenir est possible”

“Ce n’est pas la création d’un courant, d’un parti. Il s’agit de fédérer autour de valeurs communes, de travailler sur le temps long, de se fonder sur la société civile”, a indiqué l’entourage d’Anne Hidalgo, précisant que cette initiative n’a aucun rapport avec celle annoncée le même jour par l’ancien candidat socialiste Benoît Hamon.

Ce mouvement est “ouvert à tous les humanistes qui croient encore en l’action, à tous les démocrates prêts à s’engager pour la justice sociale, à tous les républicains qui aiment et revendiquent leur devise. Il s’adresse à tous ceux qui osent croire et dire qu’un autre avenir est possible”, conclut la tribune.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles