Tatouage : Bruno, le premier dessinateur intradermique de France

Atelier des modules, franceinfo

En 1964, à Paris, le seul dessinateur intradermique de France se trouvait dans le quartier de Pigalle. Le Mondial du Tatouage 2017, qui se déroule à la Grande Halle de La Villette de Paris du 3 au 5 mars, rend hommage à ce tatoueur : Bruno. Car c'est lui qui a donné

une vitrine légale au tatouage. À l'époque, loin des exubérances d'aujourd'hui, Bruno veut donner l'image d'un artisan sérieux, avant tout soucieux de l'hygiène.

Avec Bruno, l'activité s'est démocratisée

"Je m'efforce d'amener entre le tatoué et moi un terrain d'entente, un climat non pas affectueux, mais disons très amical", disait ce tatoueur à l'époque. Alors que l'administration lui mettait des bâtons dans les roues, Bruno est sûr de sa bonne étoile. "Dès maintenant, je sais qu'en France ça marchera. Et maintenant pourquoi pas, puisqu'il y a des gangsters partout, il y a des amoureux partout, il y a des durs partout", confiait l'intéressé avec humour. Avec Bruno, l'activité s'est démocratisée.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Écrivains : rencontre avec des auteurs à succès méconnus des médias
Vétérinaires : la campagne ne les séduit plus
L'interview éco. Puce sans contact : "Il faut améliorer le parcours client. C'est une affaire d'éducation du consommateur"
Désertification : quand les commerces se raréfient en centre-ville
C'était comment ? Des dentistes plombés

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages