Tatiana F-Salomon – Femmes-hommes : vive la gouvernance partagée !

·1 min de lecture
Les inégalités homme-femme, notamment salariales, sont encore très présentes.
Les inégalités homme-femme, notamment salariales, sont encore très présentes.

Quand je parlais de cette idée de gouvernance partagée autour de moi, on souriait gentiment. Ce genre de « réactions bienveillantes » est habituel, et bien connu de celles et ceux qui sont parfois choisis par une idée en quête d'incarnation pour lui servir de véhicule et de support, pour en être les artisans : il convient simplement de s'armer de patience et de persévérance. Et de confiance en cette idée ! En l'occurrence, son origine n'est pas le souhait d'un leadership féminin, mais bien d'un leadership partagé avec les hommes. Un leadership non genré.

Car #JamaisSansElles ne vise pas à obtenir des concessions dans un jeu de pouvoir ni à établir un rapport de force. Nous ne demandons ni grâce ni faveur, mais la simple reconnaissance d'une citoyenneté pleine et entière, et donc d'une égale légitimité à participer au monde et à sa gouvernance.

Si nous voulons faire tomber le plafond de verre, ce n'est pas pour que les femmes prennent la place des hommes ni jouent des coudes à leurs côtés dans une surenchère de compétition, mais pour qu'il apparaisse à tous parfaitement naturel ? au nom de l'équité et des principes humains les plus élémentaires ? que femmes et hommes prennent place ensemble dans tous les domaines de la société, et participent conjointement à la gestion des affaires humaines.

À LIRE AUSSIEXCLUSIF. Le ?palmarès qui fait (encore) très mâle

« Savoir déraison garder »

Je sais depuis longtemps que, pour entreprendre un nouveau chemin, visant à l'émerg [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles