La tarte tropézienne et son secret à la conquête du monde

Bestimage

À bientôt 70 ans, ce mystère de la pâtisserie française reste un hit éternel des vacances réussies sur la Côte d’Azur.

« Douliou douliou Saint-Tropez. » En 1956, quand Roger Vadim sort « Et Dieu… créa la femme » , Saint-Tropez n’est qu’un joli port de pêche prisé de quelques artistes. Le fi lm propulse la ville et le golfe du même nom dans la lumière. Lors du tournage, l’année précédente, Brigitte Bardot tombe amoureuse de ce qu’elle qualifie de « tarte unique délicieuse, légère sous ses airs d’étouffe-chrétien » : la tropézienne, inventée par un immigré polonais, Alexandre Micka, et dont elle accepte d’être la marraine. Sa lettre manuscrite trône toujours, sertie sous verre, au siège de la société.

Depuis 1985, c’est la famille Dufrêne qui a repris l’ institution. Avec les fameuses sandales tropéziennes, les restaurants de plage comme le Club 55 ou la discothèque les Caves du Roy, ce mystère de la pâtisserie française, dont le slogan est « souvent imitée, jamais égalée », reste un symbole de Saint-Tropez.

Sa recette est un secret «mieux gardé que la formule du Coca»

C’est une saveur unique, un mélange de trois crèmes, dont une pâtissière, parfumées à la vanille, tartinées entre deux épaisseurs de brioche. « Un secret mieux gardé que la formule du Coca-Cola », explique Albert Dufrêne, crinière blanche de vieux lion. Cet ancien coiffeur haut-savoyard a racheté voilà trente-sept ans la société d’Alexandre Micka. « Il n’avait pas d’héritier. Sa femme venait de la montagne, comme moi. Sa marque et sa recette n’étaient pas protégées. Nous nous sommes bien entendus. » Sous sa férule, la boulangerie va s’étoffer, lancer des activités de traiteur, se doter d’un réseau de distribution sur le littoral méditerranéen et en France. Aujourd’hui, l’entreprise réalise plus de 10 millions d’euros de chiffre d’ affaires et emploie entre 150 et 270 (...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles