La tarte tropézienne, un dessert d'origine polonaise popularisé par Brigitte Bardot

·1 min de lecture

Souvent imitée, rarement égalée, la tarte Tropézienne est née dans la ville dont elle porte le nom. Le pâtissier Alexandre Micka, d'origine polonaise, adapte une recette de famille et propose en 1952 sa première Tropézienne. Brigitte Bardot, qui la découvre à l'occasion du tournage d'un film, en raffole et aide à son succès. Mais comme l'explique Olivier Poels dans l'émission "Historiquement Vôtre", ce dessert n'est pas si facile à reproduire car un secret de fabrication demeure.

Popularisée par Bardot

La tarte Tropézienne a été inventée en 1952 par le pâtissier d’origine polonaise Alexandre Micka. Ce dernier est arrivé en France en 1945, date à laquelle il s'installe sur la côte d'Azur. Quelques années plus tard à Saint-Tropez, il ouvre une petite pâtisserie. Parmi ses spécialités, il propose une tarte inspirée d’une recette de sa grand-mère. Ce dessert combine une pâte briochée avec une crème, proche de la crème pâtissière mais plus légère, et est saupoudré de sucre.

>> Retrouvez toutes les recettes d'Olivier Poels ici 

Le succès est très rapide auprès des locaux mais la tarte va surtout connaître en 1955 un coup de pouce non négligeable. Cette année-là, Roger Vadim tourne Et dieu créa la femme à Saint-Tropez et les pâtisseries d’Alexandre Micka régalent régulièrement l’équipe du film, dont une certaine Brigitte Bardot. Elle découvre cette gourmandise qu'elle adore. Ce serait elle qui lui aurait suggéré de la baptiser la tarte de Saint-Tropez qui deviendra tropézienne...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles