Tarn : les recherches s’intensifient suite à la disparition de l’infirmière

C’est le sixième jour de recherches à Cagnac-les-Mines, dans le Tarn. Delphine Jubillar, 33 ans, mère de deux enfants de six ans et 18 mois et infirmière à la clinique d’Albi, a disparu durant la nuit du mercredi 16 décembre. Une cinquantaine de gendarmes, militaires et policiers sont encore mobilisés, mardi 22 décembre. Des plongeurs sondent les points d’eau de la commune, pendant que des hélicoptères et des drones survolent les forêts à la recherche d’un indice. Disparition inquiétante Entre 23 heures et 4 heures du matin la jeune femme serait partie à pieds de son domicile, avec son téléphone, une doudoune blanche et ses deux chiens. Son mari a donné l’alerte au petit matin. Pour tenter de la retrouver, les gendarmes font du porte-à-porte. Enquête de voisinage, auditions, appels à témoins, tous les moyens sont mis en œuvre. "C’est vraiment très, très près de chez nous donc c’est vrai que oui, on angoisse un petit peu", commente Adrien Losy, un voisin. Le procureur de la République évoque une disparition inquiétante, sans formuler à ce stade d’hypothèse privilégiée.