VIDEO. Gels tardifs : des habitants du Tarn intoxiqués par des feux allumés par des agriculteurs

Florence Bonhomme, habitante d’Ambres, dans le Tarn, s’est réveillée mardi 13 avril dans une épaisse fumée. "On n’y voyait pas à deux mètres", raconte-t-elle. Mercredi, de la suie recouvrait encore toutes ses fenêtres. Des feux ont en effet été allumés près des pommiers pour les protéger du gel qui a atteint la région. Ils ont provoqué une épaisse fumée, un nuage dense de cinq kilomètres, qui a même intoxiqué plusieurs habitants. "On est en danger de mort" "J’ai eu des vomissements incessants, du mal à respirer, mal à la tête, donc je suis parti aux urgences, où ils ont mesuré mon taux de carbone dans le sang, raconte Pierre Imbert, un autre habitant d’Ambres. J’étais à 6,6, il faut être inférieur à 2, en temps normal. On est en danger de mort, réellement, il faut qu’ils en prennent conscience, parce que si je ne me levais pas le matin, si je dormais deux heures de plus, je ne me réveillerais peut-être jamais." Les 350 hectares de vergers du domaine de Fontorbe sont habituellement protégés par des bougies, mais l’exploitant a dû recourir à d’anciennes méthodes face à l’importance de la vague de froid. Aujourd’hui, son directeur se dit "désolé de tous ces désagréments".