Tarn-et-Garonne: une élève de CP meurt pendant les répétitions du spectacle de fin d’année

Une petite fille de 6 ans, scolarisée à Moissac en Tarn-et-Garonne, a succombé à un malaise lors des répétitions du spectacle de fin d’année de son école, ce mardi 25 juin.

Un drame secoue la petite ville de Moissac (Tarn-et-Garonne). Ce mardi 25 juin, aux alentours de 10h30, une enfant de 6 ans scolarisée au sein de l'école primaire Sainte-Famille à Moissac a été prise d’un malaise au cours des répétitions du spectacle de fin d'année de son école, rapporte le journal La Dépêche du Midi.

Prévenu, le personnel de l’établissement a immédiatement alerté les secours qui ont ainsi été dépêchés sur place. Malgré leurs efforts pour tenter de la réanimer, la petite fille, prénommée Safa, est morte sur les lieux.

Après le drame, la direction a procédé à l'évacuation de l'établissement en contactant les familles qui pouvaient récupérer leur enfant. "Une cellule d’urgence médico-psychologique (CUMP)" a été mise en place, indique Cyril Le Normand, directeur des services de l’Éducation nationale (Dasen) à La Dépêche du Midi, ainsi que "des temps de parole adaptés à l’âge" pour les enfants présents au moment du drame.

"Il y a aussi ceux qui n’ont pas été témoins de la chose mais qui sont copains avec cette petite fille. Et qui auront forcément un choc. Un accompagnement pour chacun est possible", ajoute Cyril Le Normand.

Présents sur place, Romain Lopez, maire de Moissac, et son premier adjoint, Luc Portes ont présenté leurs "condoléances aux parents, à la famille et aux amis", indiquant apporter un "total soutien aux élèves et à la direction de l’établissement".

"Et si les parents ont besoin de nous, nous serons à leurs côtés", soutient le maire de la ville dans les colonnes de La Dépêche.

"Je tiens aussi à remercier les sapeurs-pompiers. Ce n’est pas facile de prodiguer un massage cardiaque de 30 minutes et de ne pas pouvoir vaincre face à la mort d’une enfant. Nous étions tous là, impuissants", confie-t-il encore au journal local. La petite Safa faisait partie d'une fratrie de trois enfants, deux de ses frères étant scolarisés en CE2 et CM2.

"C’est un drame que personne n’envisage, qui n’est pas dans la logique de la vie", déplore Romain Lopez cité par La Dépêche.

"On pose son enfant le matin à l’école et à 11h30, on nous appelle pour nous dire qu’il est mort. Comment supporte-t-on ça?", s'est questionné le maire. "Quand on regarde ces parents, on pense forcément à nos propres enfants. Je l’ai vécu en tant que maire, mais aussi en tant que père", a-t-il confié. Selon le quotidien local, une autopsie devrait être pratiquée ce vendredi.

L'an dernier, l'établissement catholique Sainte Famille avait également connu un drame à la même période. Le 4 juin 2023, Elena, 14 ans a perdu la vie dans un accident de voiture à Durfort Lacapelette. L'adolescente et sa famille rentrait revenait d'un spectacle de danse qui avait eu lieu à Moissac.

Article original publié sur BFMTV.com