Dans le Tarn, un collectif rachète des terrains pour développer une agriculture durable

"Terres citoyennes albigeoises", c'est un collectif mais aussi une organisation à but non lucratif. Ce sont des hommes et des femmes qui ont à coeur de préserver les terres agricoles et de développer une agriculture durable avec des producteurs de plantes nourricières. Grâce à un système éco-participatif, près d'une vingtaine d'hectares ont déjà été rachetés. "Tout un chacun mais aussi des collectivités, des personnes morales, des entreprises peuvent prendre des parts. Une part est égale à cent euros", explique Marion Baillet, bénévole de "Terres citoyennes albigeoises". Produire durable pour consommer local Une fois rachetées, ces terres sont destinées à la location. Des pépiniéristes spécialisés dans les arbres fruitiers étaient à la recherche d'un petit terrain à exploiter. Ils ont été les premiers à s'installer grâce à ce système : "Souvent, on va trouver de grands espaces à acheter, mais quand on a besoin de peu, c'est vraiment difficile. "Terres citoyennes", ce fut vraiment une opportunité pour nous." Ce mouvement s'engage à sauver des terres mais aussi à défendre une agriculture durable. Selon le collectif, "dans l’Albigeois, d’ici 5 ans, 1/4 des agriculteurs seront en âge de partir à la retraite, dont 2/3 n’ont pas de succession assurée". D'où l'urgence d'agir pour développer sur ces exploitations des modèles agricoles durables. L'idée est aussi de produire local pour consommer local. Cette question de la disparition des terres agricoles n'est pas propre au département du Tarn. Depuis 2005, la France perd chaque année environ 80 000 hectares. De 2005 à 2019, c'est donc la surface de deux départements qui a disparu.