Tarn : après 18 mois sans commerce alimentaire, un village revit avec l'ouverture d'une boulangerie

Aiguefonde (Tarn) est un village qui ne demande qu'à revivre. Pas un commerce alimentaire ne se trouvait dans le centre pendant 18 mois. En septembre, la boulangerie a rouvert : du pain au goût d'espoir, un défi relevé par Angelo Attard. Également cuisinier, le trentenaire est habituellement chef de brigade sur des bateaux de luxe. S'il était payé en moyenne 5 000 euros par mois, il avait des contrats précaires, disparus du fait de la crise sanitaire. Alors, il a investi ses économies dans la boulangerie d' Aiguefonde. Boulangerie, Relais Poste et mini épicerie Il aurait pu s'installer dans une ville voisine, mais a choisi un village sur les conseils d'un ami commerçant. "Le bouche-à-oreille marche beaucoup dans nos villages", explique Samuel Gonçalves. Multi-services, la boulangerie fait aussi Relais Poste et mini épicerie. "Beaucoup de gens avaient l'habitude de faire leurs courses dans les grandes surfaces ; maintenant, on a ce qu'il faut", se réjouit un habitant.