Tarn : à Gaillac, un financement participatif pour sauver le vignoble

À Gaillac, dans le Tarn, un appel au financement participatif a été lancé pour soutenir les exploitants viticoles. Des particuliers, actifs ou à la retraite, étrangers au monde du vin, ont la possibilité de s’offrir un petit carré de vigne d’un domaine et de devenir l’ambassadeur de son propre vin. Un rêve devenu accessible. "Ça nous beaucoup plu, parce que c’est un projet engagé, solidaire, et que ça permet de pérenniser les vignes gaillacoises", se réjouit Michèle Hamm, l’une des participantes. Le ticket d’entrée pour devenu sociétaire du vignoble de Gaillac a été fixé à 1000 euros. Aider de jeunes vignerons Lancé il y a un an, ce financement participatif a séduit 137 personnes, et a permis de récolter 350 000 euros. "C’est une solution magique, parce que les Français en général sont très attachés à la terre, à la vigne, et quand on leur propose de venir investir pour protéger une appellation, ça devient quasiment passionnel", explique Magali Bayle, consultante chez Capital Citoyen. Ce vignoble n’a en effet cessé de reculer, sa superficie a été divisée par deux depuis les années 1970, notamment à cause d’une surproduction. L’argent de la campagne devrait permettre d’acheter de nouvelles vignes et d’aider de jeunes vignerons à s’installer.