Tarif garanti d'électricité : les syndicats professionnels demandent un élargissement aux PME

© Mathieu Thomasset / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Après l'annonce par le gouvernement d'un tarif garanti d'électricité en 2023 pour les artisans , plusieurs organisations professionnelles réclamaient samedi un élargissement aux PME. Le dispositif annoncé vendredi prévoit qu'environ 600.000 très petites entreprises (TPE) qui consomment beaucoup d'électricité, parce qu'elles chauffent ou refroidissent beaucoup, et ne peuvent pas souscrire au tarif réglementé des ménages, ne paient pas plus de 280 euros le mégawattheure en moyenne cette année.

>> LIRE AUSSICrise de l'énergie : faut-il quitter le marché européen de l'énergie pour sortir de cette crise ?

 

"C'est une excellente nouvelle", s'est réjoui Jean-Eudes du Mesnil, secrétaire général de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME), interrogé samedi par l'AFP. "On peut toujours considérer que le tarif reste trop élevé, mais cela donne une vraie visibilité à ces entreprises", a-t-il ajouté.

Distorsion de concurrence entre grosses TPE et petites PME

Le gouvernement veut que les fournisseurs, comme EDF, Engie et TotalEnergies, appliquent ce tarif aux très petites entreprises (moins de dix salariés) qui avaient souscrit des contrats au plus mauvais moment, quand les cours de l'énergie étaient historiquement hauts, entre le 1er juillet et le 31 décembre 2022. Toutefois, ajoute Jean-Eudes du Mesnil, "on aurait souhaité que l'ensemble des PME puissent bénéficier de ce tarif plafonné". Le risque est de voir une distorsion de concurrence entre les grosses TP...


Lire la suite sur Europe1