Tarif des complémentaires santé : pourquoi de telles disparités entre les départements

·1 min de lecture

La complémentaire santé coûte de plus en plus cher, notamment pour les seniors. Et cela dépend de là où ils habitent. Un 16e département - le Val-de-Marne - a en effet franchi la barre des 3.000 euros annuels à débourser, soit 500 euros de plus que dans le Morbihan. Et cette augmentation des tarifs a également un impact sur la population puisque de nombreux Français sont prêts à être moins bien pris en charge pour réduire leurs coûts, comme en atteste une étude de Meilleurtaux.com, révélée mardi par Europe 1.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

Pour son porte-parole, Fabien Soccio, invité mardi d'Europe Midi, ces disparités s'expliquent essentiellement par les pratiques et les habitudes de consommation. "Dans les centres-villes, on va avoir des dépassements d'honoraires, des prix libres pour certains médicaments qui peuvent être plus élevés qu'ailleurs, ainsi qu'un recours aux soins plus fréquent. De ce fait, on a des indemnités versées par les organismes de complémentaires santé qui sont non seulement plus régulières, mais aussi plus importantes en termes de montants. Et la conséquence est l'ajustement des cotisations et des primes", a-t-il expliqué.

Imposer un plafond ?

Les conclusions de l'étude posent donc de réelles questions sur l'accès aux soins. "Ça coûte de plus en plus cher donc c'est un budget de plus en plus conséquent et qui, forcément, vient grignoter sur d'autres dépenses", a poursuivi Fabien Soccio. De là à imposer un plafond ?

Ce qui est...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles