Présidentielle : le maire de Tarbes exhorte le RN et LREM à lui fournir plus d'assesseurs

·1 min de lecture

"C'est un mépris de la démocratie !" Gérard Trémège, le maire les Républicains de Tarbes, ne décolère pas. À l'occasion du premier tour déjà, il a eu du mal à réunir les suffisamment d'assesseurs pour permettre au scrutin de se dérouler normalement. Il y a 29 bureaux à Tarbes et pour que le vote puisse se dérouler dans les meilleures conditions, il faudrait 170 à 180 personnes mobilisées les dimanches d'élections. "Nous avons fourni 90 personnes, des élus, des militants LR, des bénévoles, etc." pointe le maire. "La France Insoumise a fait un effort et a fourni 21 assesseurs. Le Parti communiste : cinq, Jadot , cinq, les militants de Zemmour : cinq, La République en marche , trois et Madame Le Pen et le Parti socialiste, aucun. C'est absolument scandaleux !"

"Quand il faut venir bosser pour tenir les bureaux de vote, il n'y a personne"

Et pour le second tour, la situation est encore plus problématique puisque les partis qui ne sont pas qualifiés ne se déplaceront pas. "A l'heure où je vous parle, pour les représentants de la République en marche, j'en ai dix, ceux de madame Le Pen j'en ai zéro. Les autres, ils s'en foutent, comme ils n'ont pas de candidat, ils ne présenteront personne", s'agace le maire de Tarbes. "LREM se prévaut ici de plus de 100 militants, et le Rassemblement national, ils sont encore plus nombreux, mais quand il faut venir bosser pour tenir les bureaux de vote, il n'y a personne", renchérit le maire au micro d'Europe 1.

>> LIRE AUSSI - Président...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles