Taratata 100 % Live (France 2) Claudio Capéo : "Zucchero n’a jamais pris le melon !"

·1 min de lecture

Vous vous êtes rencontrés pour la première fois dans ce Taratata, où vous reprenez Requiem pour un con. Pourquoi cette chanson ?

Zucchero : Nous voulions rendre hommage à Gainsbourg, et il nous fallait quelque chose d’un peu rock, d’un peu blues. Moi, j’ai connu Serge avec Je t’aime… moi non plus. J’avais 17 ans. J’étais en pleine tempête hormonale… Ce n’était pas le plus bel homme de la Terre, mais c’était un personnage. Je le voyais en compagnie des plus belles femmes : Brigitte Bardot, Jane Birkin… Et moi, je me demandais : « Mais comment il fait ? » Si ce n’était pas avec sa beauté extérieure, c’était forcément grâce à la poésie. Je me suis dit : « Hé… Vas-y ! Deviens un poète ! »

Savez-vous quel est le premier instrument qu’a maîtrisé Claudio avant de chanter ?

Zucchero : L’accordéon.

Et vous, Claudio, savez-vous quel fut le premier instrument de Zucchero ?

Claudio : La guitare ?

Zucchero : Eh non ! Je jouais du saxophone ténor (Il mime avec les mains, ndlr).

À lire également

Nagui, en larmes : L'animateur craque en évoquant la fille autiste d'Hélène de Fougerolles

Claudio, que représente Zucchero dans l’im... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi