Tanzanie: un policier tué lors d'affrontements avec des Masaï

Un policier a été tué vendredi 10 juin dans le nord de la Tanzanie lors de confrontations avec la communauté masaï locale qui s'oppose à la pose de « balises » séparant zones d'habitat humain et d'animaux sauvages, annonce samedi un responsable local.

Depuis plusieurs années, les Masaï de Loliondo s'opposent aux autorités tanzaniennes, qu'ils accusent de vouloir les expulser d'une partie de leur zone d'habitat historique pour en faire une zone réservée aux safaris et à des chasses privées, ce que le gouvernement dément. Il assure vouloir protéger des activités humaines 1 500 km² sur les 4 000 km² de cette région située non loin du parc du Serengeti, laissant 2 500 km² aux bergers masaï.

Dans une déclaration vidéo samedi après-midi, le préfet pour la région d'Arusha, John Mongela, affirme qu'un officier de police avait été tué dans la fin de journée de vendredi, durant laquelle des équipes sont venues poser des poteaux séparant les deux zones d'habitat.

« Il est très regrettable qu'un policier ait été tué par des flèches tirées par un groupe de personnes qui voulaient bloquer la pose de balises et a même voulu attaquer ceux qui menaient ces opérations », déclare-t-il.

Montée des tensions entre la communauté masaï et le gouvernement

Selon des photos et vidéos sur les réseaux sociaux, plusieurs dizaines de Masaï se sont opposés à ces opérations durant la journée. Ces images ont également montré des Masaï se dispersant alors que résonnaient des tirs. D'après des militants communautaires, la police a tiré à balles réelles.

(et avec AFP)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles