Tanzanie : John Magufuli et son parti le CCM manœuvrent pour rester "au pouvoir pour toujours"

franceinfo Afrique avec agences
·1 min de lecture

Le président tanzanien John Magufuli, réélu le 28 octobre 2020 avec un score écrasant, est en passe d'annihiler toute l’opposition, comme un premier pas vers l'instauration d'un pouvoir inamovible et sans partage. Un projet qu'il ne cache plus.

En 2018, le dirigeant tanzanien, surnommé le "Bulldozer", avait déclaré publiquement que le CCM – le Parti de la révolution qui dirige la Tanzanie depuis l'indépendance, serait "au pouvoir pour toujours, pour l'éternité".

Un parlement acquis au régime

La réélection de John Magufuli, 61 ans, s'est doublée d'un raz-de-marée de sa formation aux législatives. Le parti a raflé 97% des 264 sièges en jeu au parlement et, de façon surprenante, plusieurs circonscriptions historiquement acquises à l'opposition ont vu le candidat du CCM l'emporter.

L'ampleur de la victoire a choqué de nombreux observateurs de la politique tanzanienne, certains y voyant une volonté de se débarrasser complètement de l'opposition parlementaire. "Je m'attendais à ce que l'opposition emporte près de la moitié des sièges parlementaires cette fois-ci, mais ce qui s'est passé est assez étrange. Nous sommes presque en train de revenir à un système de parti unique", explique à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi