La Tanzanie déploie l'armée face à un feu sur le Kilimandjaro

AFP/Archives - Tanya Willmer

Le feu a commencé le 21 octobre près du camp de Karanga, à environ 4.000 mètres d'altitude, un point de passage pour les alpinistes.

La Tanzanie a mobilisé le 2 novembre 2022 des soldats pour renforcer les pompiers civils et les volontaires engagés face à un incendie sur le mont Kilimandjaro, qui dure depuis plus de dix jours.

Une équipe débordée par le feu

Le feu a commencé le 21 octobre près du camp de Karanga, à environ 4.000 mètres d'altitude, un point de passage pour les alpinistes lors de leur ascension du sommet le plus élevé du continent, surnommé le "toit de l'Afrique" (5.895 mètres). Les flammes se sont ensuite propagées sur d'autres sites. Les quelque 600 personnes de l'équipe combattant le feu, dont certains utilisant des branches pour l'éteindre, ont alors été débordées. Les soldats sont "déjà arrivés sur la montagne et sont prêts à éteindre le feu", ont indiqué les forces de défense de Tanzanie (TPDF) dans un communiqué, sans précisions sur le nombre exact de soldats dépêchés sur place.

Aucun blessé recensé pour le moment

Le feu semblait sous contrôle la semaine dernière avant que des vents violents ne viennent le disperser sur d'autres sites alentours. "Nous coopérerons avec les autres forces et les volontaires afin de nous assurer que le feu est rapidement maîtrisé, avant qu'il ne fasse des dégâts importants", précise le communiqué militaire. Aucun blessé n'a été recensé à ce jour, et le tourisme n'a pas été affecté, selon le gouvernement.

Montagne emblématique dont la cime enneigée est connue à travers le monde, le Kilimandjaro et la zone qui l'entoure sont classés comme parc national, inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco. D'une superficie totale de plus de 750 kilomètres carrés, le parc abrite un écosystème remarquable, avec une flore riche et une faune composée d'éléphants, buffles, antilopes...

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi