En tant que maghrébin, Abdel se sent dépité par l'attaque terroriste de la basilique Notre-Dame de Nice