« Tamponner les chauffards » : solution efficace contre les rodéos ?

L'État ne parvient pas à mettre fin au fléau des rodéos urbains.  - Credit:Thierry Thorel / MAXPPP / PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP
L'État ne parvient pas à mettre fin au fléau des rodéos urbains. - Credit:Thierry Thorel / MAXPPP / PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP

La France va-t-elle bientôt s'inspirer de la législation britannique ? Comme le notent nos confrères du Figaro et de BFMTV, depuis 2018, les policiers anglais sont autorisés à « tamponner » les participants à des rodéos. L'objectif : mettre fin à un fléau. En France, les forces de l'ordre ont une interdiction absolue de s'y prendre de cette manière. En effet, selon les autorités françaises, engager une course-poursuite avec un chauffard exposerait la société à davantage de dangers et pourrait causer des blessés. Pourtant, outre-Manche, le nombre de vols à l'arraché suivis d'une fuite à deux-roues a diminué de 18 % dès la première année d'application de cette règle.

Concrètement, la technique du « choc tactique » permet aux policiers britanniques d'engager une course-poursuite avec un motard afin de tamponner celui-ci pour mettre fin à sa fuite. Cette décision a été prise, en premier lieu, pour mettre fin à la recrudescence de vols à l'arraché. Selon l'état-major de la police londonienne, « aucune vitesse maximale » ne limite ce type d'interception. « À la différence d'une voiture ou d'une fourgonnette, les deux-roues sont instables. Le moindre contact peut les renverser et permettre l'arrestation du conducteur. Les policiers cherchent donc l'occasion de le faire à faible allure », a expliqué à nos confrères de TF1 un ancien responsable de la police de Londres.

Il faut dire qu'au-delà des interventions l'ensemble de ces « tamponnages » est filmé et diffusé. O [...] Lire la suite